Visite au musée Jacquemart – André

musée Jacquemart-André

Musée Jacquemart – André – somptueuse demeure de dix-huitième  siècle 

Musée Jacquemart - AndréLe musée Jacquemart – André est une somptueuse demeure de dix-huitième siècle. En effet l’hôtel particulier des époux Nélie Jacquemart et Édouard André nous ouvre ses portes pour nous transporter au dix-huitième siècle à travers une riche collection d’oeuvres d’art. Cette somptueuse maison du Second Empire, compte diverses pièces qui nous dévoile l’intimité et la vie sociale du couple appartenant à la grande bourgeoisie. 

Histoire du musée Jacquemart – André 

Célibataire très en vue, Édouard André se fait construire cette habitation entre 1869 et 1875, pour abriter sa collection d’oeuvres d’art. La collection mentionnée, devait s’agrandir surtout à partir de 1881 quand l’héritier épousa Nélie Jacquemart.

Musée Jacquemart - AndréMalgré les différences qui pouvaient les séparer, les deux époux se trouvent une passion commune: l’art et la peinture du dix-huitième siècle. Lui, héritier d’une grande fortune de la haute société protestante et elle, jeune femme issue d’un milieu modeste qui connaît une ascension fulgurante. Je vous raconte en quelques mots cette ascension qui se divise en trois étapes. Dans un premier temps, madame de Vatry, pour laquelle les parents de Nélie travaillent, lui accorde une grande affection et la considèrent comme sa fille. Cette généreuse dame lui fait découvrir la vie bourgeoise et lui permet de suivre des cours de peinture. Ensuite, Nélie se découvre une vraie passion pour l’art et devient une importante portraitiste. En effet elle participe aux salons officiels et gagne trois années de suite la médaille. La troisième grande réussite de sa vie c’est sa rencontre et son mariage avec Édouard André. Ils vivent treize années d’amour et vie commune et ne cessent pas de voyager et de collectionner des oeuvres d’art et mobilier des plus rares . 

Mais la mort sépare les époux et Nélie Jaquemart André décidé de suivre la volonté de son mari et lègue à l’état l’ensemble du trésor accumulé ainsi que leurs maisons.

La visite au musée Jacquemart – André

Situé dans le quartier très prisé de l’ancien village de Monceau, dans une cour qui le met à l’abri du bruit du boulevard, le musée se visite en trois étapes. Tout d’abord on découvre au rez-de-chaussée les pièces de réception, ensuite un somptueux escalier nous amène au premier étage où on découvre l’atelier de Nélie et le musée italien des peintures. La troisième étape nous dévoile l’appartement du couple. Mais je vais vous faire une description plus approfondie de ces lieux.

Les pièces de réception 

Dès l’arrivée on est accueillie, comme les invités du couple, dans le salon des peintures qui est une véritable galerie remplie d’oeuvres datant du dix-huitième siècle. Ainsi les époux Jacquemart André font redécouvrir à la grande bourgeoisie la peinture longtemps jugé trop frivole.

Musée Jacquemart - AndréEnsuite la visite se poursuit dans le grand salon. Pas de tableaux ici car l’espace ne sont pas adaptés mais une belle collection des sculptures du dix-huitième siècle taillé en marbre. Pour cette raison l’espace est constitue une magnifique galerie de sculpture. Mais le couple souhaite mettre en valeur une grande audace architecturale. Celle-ci donc est de faire disparaître les cloisons qui séparent les trois salons des grandes réceptions, à l’aide des vérins hydrauliques. En effet, le grand espace créé permettait de recevoir un millier d’invités. D’ailleurs, le grand salon rappelle le dix-huitième siècle par son plan circulaire. Effectivement il fait cohabiter meubles, objets anciens et copies de style.

Musée Jacquemart - AndréLe troisième salon est celui de musique. Murs teintes en rouge et meubles foncés, le salon de la musique est un excellent modèle typique du secondEmpire. Sur le plafond régné Apollon, Dieu des arts et de la musique, peint par Pierre-Victor Galland. 

Mais pour s’inscrire parfaitement dans les règles de l’art de recevoir, Édouard André intègre un spectaculaire jardin d’hiver à sa construction. Ainsi la revue l’Illustration déclare: »la merveille de ce palais merveilleux était sans conteste le jardin d’hiver […] Nos grandes élégantes s’y étaient réfugiées pour éviter la foule. De semblables somptuosité ne sauraient être permises qu’à un souverain ou à un banquier « .

Musée Jacquemart - André

 

Les espaces privés

Je vous invite dès à présent dans les espaces privés du Édouard et Nélie. Commençons par le salon des tapisseries. Édouard possède cette magnifique collection avant de construire l’hôtel. Il demande donc à son architecte d’adapter cette pièce aux dimensions de sa collection.

Musée Jacquemart - AndréEn effet, les trois tapisseries font partie de la collection “Jeux russiens » réalisé d’après les cartons de Jean-Baptiste le Prince. Cette pièce est l’antichambre du cabinet du travail ou les époux organiser leur vie quotidienne et leurs affaires. La pièce suivante est l’ancien appartement de Nélie. Mais elle souhaite s’approcher de son mari et fait installer son appartement côté cour. Par la suite elle décide de donner une autre utilité à son ancienne salle de bain: celle de boudoir. Sa première chambre à coucher est aménagé en bibliothèque. Du coté opposé, séparé par une terrasse, Édouard fait construire un fumoir doté d’une cheminée ou il échangeait avec les homes. En effet, les affaires et les voyages constituent le coeur de leurs conversations. 

L’escalier monumental composé du marbre, Pierre, fer, et bronze s’élèvent jusqu’à une corniche arrondie qui prolonge ses courbes. Les miroirs accrochés aux murs reflètent son image et créent une illusion spectaculaire! 

Musée Jacquemart - André

 

Le musée italien

Les trois pièces du premier étage, regroupent des collections italiennes. Après leur mariage, l’héritier fait aménager un atelier pour sa femme. Mais elle décide de vivre une vie mondaine au détriment de sa vocation de portraitiste. Ainsi les Jacquemart-André poussés par leurs passions pour l’art de la Renaissance voyagent chaque année en Italie pour compléter leur collection. Après le décès de son mari, Nélie installe la salle de sculptures dans son ancien atelier. 

Musée Jacquemart - AndréFascinée par Florence, Nélie imagine une salle en forme de mausolée. Ici elle regroupe les oeuvres d’inspirations religieuses réalisés par des artistes issues de l’école florentine.

Par contre la salle Vénitienne reflet le gout d’ÉdouardAndré. Malgré une grande tendance vers l’art florentin parmi les collectionneurs, il préfère l’art de Venise. Cette salle donc regroupe des oeuvres de Venise et d’Italie du Nord.

En conclusion, le musée Jacquemart – André est un très beau lieu à visiter! Je suis allée un jeudi à l’heure de déjeuner et il n’y avait pas de fil d’attente.

Si vous aimez l’art du dix-huitième siècle vous aller certainement adorer le musée Nissim de Camondo.

Le plus du musée Jacquemart – André 

Vous avez la possibilité de manger dans l’ancienne salle à mangé du couple Jacquemart-André. Le cadre est exceptionnel! 

Infos pratiques

158 boulevard Haussmann 75008 Paris

Pour connaître les horaires d’ouverture et les moyens d’accès cliquez ici

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partagez cette article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    389
    Partages
  • 389
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.