Palais-Garnier chef-d’oeuvre du Second Empire

Palais Garnier

Palais-Garnier chef-d’oeuvre du « style Second Empire » crée par un jeune architecte

Palais GarnierLe Palais Garnier est le plus bel exemple de l’art du second Empire, alors que sa construction est achevé sous la troisième République. Le style architectural est surprenant et séduisant à la fois. En effet, il réunit plusieurs styles harmonieusement agencés entre élévations et décors intérieurs.

Dans cet article donc je vous présente le contexte historique qui conduit à sa construction ainsi qu’une description de son style architecturale. 

Contexte historique  

En 1669 Louis XIV, prend l’initiative d’établir une nouvelle institution: l’opéra de Paris. Mais en 1858, lorsque Napoléon III se dirige vers l’Opéra situé alors rue Le Peletier, un attentat meurtrier vise l’empereur. Cependant le couple impérial est sorti indemne, mais la bombe provoque de terribles dégâts dans la foule. C’est pour quoi l’empereur décide la construction d’un nouvel Opéra. 

La construction du nouvel Opéra de Paris

Palais GarnierEn effet, dans le cadre des grands travaux de rénovation de la capitale, dirigé par le Baron Haussmann, Charles Garnier propose un projet qui fait l’unanimité. Pourtant il est désillusionné par ses études et ses voyages. Mais l’architecte décidé de se consacre totalement à ce projet. Ainsi l’artiste utilise ses talents académiques et sa sensibilité pour harmoniser les élévations et les décorations du nouvel Opéra.

Le jeune architecte de 35 ans remporte donc le concours qui rassemblait 171 concurrents. Malgré le manque d’expérience, car Garnier n’avait encore rien construit, son projet se place devant celui de l’architecte de la Ville de Paris (Rohault de Fleury) et celui d’Eugène Viollet-le-Duc, soutenue par l’impératrice.

Les travaux commencent en 1861 et sont prévu pour quatre ans. La première grande difficulté rencontrée par l’architecte est l’emplacement en forme en losange dissymétrique, imposé par Haussmann. La deuxième est la mauvaise qualité du sol, la troisième est l’hauteur “non règlementaire” des immeubles alentour. Garnier est donc obligé de revoir ses plans afin que son oeuvre puisse surplomber l’ensemble. 

La mise en place des fondations mit à jour une nappe phréatique. C’est pourquoi la construction d’un cuvelage de béton est nécessaire. Mais ce dernier une fois rempli d’eau, contribue à consolider l’ensemble de l’édifice. Ainsi au lieu de quatre ans prévu, les travaux s’étaleront sur presque 15 ans. 

Aujourd’hui le Palais Garnier présente un double intérêt. D’une part il accomplit toujours sa fonction d’opéra de Paris. Si vous êtes intéressé par le programme des spectacles c’est par ici. 

D’autre part il est monument historique ouvert aux visiteurs pendant la journée de par sa beauté architecturale.

Palais Garnier – extérieur

Palais GarnierPour réaliser le décor du palais, Charles Garnier fait appel à des dizaines de sculpteurs, peintres et mosaïstes. Son but est de réaliser une synthèse de toutes les arts. Ainsi, pour la façade monumentale l’architecte choisie plusieurs artistes comme Carpeaux ou encore Carrier-Belleuse. Si le premier exécute le groupe La Danse, aujourd’hui remplacé par une copie réalisée par Paul Belmondo, le deuxième propose des statues de femmes portant des lampadaires. Comme vous pouvez le constater, ces sculptures servent à la fois de décor et en même temps illuminent l’accès à l’Opéra.

Il faut savoir que le pavillon de l’est accueille les abonnés tandis que celui de l’ouest accueil l’Empereur par la double rampe qui lui permettait d’accéder directement à sa loge. 

Palais Garnier – intérieur 

Palais GarnierTrès inspiré par le théâtre de Bordeaux, Charles Garnier accorde une place considérable au grand escalier. Ainsi il accomplit une double fonction: espace de circulation et de lieu de déambulation. Trois volées permettent l’accès au parterre et aux espaces de réception. Les marches rythmées par de grandes arcades, offrent des balcons faits pour permettre de suivre l’arrivée des spectateurs sur les marches.

Le décor composé d’une grande variété de marbre, tout issu de carrières françaises, peut être considéré comme un véritable musée minéralogique de l’Empire français. Cette excellente polychromie est rehaussée par l’éclairage électrique des candélabres en fonte. 

Palais GarnierPour les décors peints et sculptés l’architecte fait appel aux plus grands artistes officiels de l’époque, ainsi qu’aux meilleurs ouvriers de France.

L’Opéra Garnier allie les œuvres d’art traditionnelles et le confort de la modernité.

La visite à l’intérieur du Palais Garnier comprend les espaces publics tels que la rotonde des abonnés, le bassin de la Pythie, le Grand escalier, le Grand foyer et l’avant-foyer, les Salons de la lune et du soleil, et la rotonde du glacier.

Palais GarnierMais aussi la bibliothèque-Musée qui présente une collection permanente des maquettes de décors et des œuvres d’art. La prestigieuse salle de spectacle avec un plafond peint par Marc Chagall en 1964 présente des spectacles lyriques et chorégraphiques.

Accès 

Place de l’Opéra
75009 Paris

P.S. en ce qui concerne les horaires et les tarifs je vous laisse consulter le site officiel du Palais Garnier, car ils peuvent être modifiés.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partagez cette article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    366
    Partages
  • 366
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.