Hommage à Notre-Dame de Paris

Notre -Dame de Paris est une ancienne cathédrale dont la construction est décidée sous le règne de Louis VII par l’évêque Maurice de Sully. Il a voulu donc dédier une cathédrale à la Vierge Marie d’où le surnom de Notre-Dame. Les travaux de construction s’étalent de 1163 à 1345. Durant ce temps plusieurs architectes dirigent le projet pour obtenir une construction de 130 mètres de longueur et 48 de largeur, avec un grand vaisseau et cinq nefs. Mais endommagée par les changements politiques et les empreints du temps, Notre-Dame de Paris est restaurée par Violet le Duc. Pour arriver à un résultat complexe, l’architecte jongle entre la restauration des éléments existants et l’ajout des nouveaux éléments comme la célèbre flèche. Cette dernière est détruite par l’incendie signalé vers 18h45 le 15 avril 2019. 

Retour sur les événements qui ont marqué ce bijou architectural au fil des siècles. 

L’évolution architecturale de Notre-Dame de 1163 à 1841

Notre-DameNommé évêque de Paris le 12 octobre 1160, Maurice de Sully propose la construction d’une nouvelle cathédrale dédiée à la vierge Marie. Ce projet donc fait l’objet d’importants travaux urbains. Premièrement il fallait démolir l’ancienne église Saint-Étienne et bâtir la nouvelle Notre-Dame. Deuxièmement aménager un parvis pour séparer le profane de la foi. Troisièmement percer une rue large pour permettre au peuple un accès facile à la cathédrale. Quatrièmement la reconstruction du palais épiscopal et de l’Hôtel-Dieu. 

Début des travaux 

En 1163 la première pierre pour la construction de la nouvelle cathédrale nommée Notre-Dame est posée. L’architecte suit les lignes de l’ancienne Saint-Étienne et propose un plan à double bas-côté sans transept saillant. Par contre l’élévation sur quatre étages est rythmé par des tribunes, des voûtes sexpartites et une prédominance des lignes horizontales. 

En ce qui concerne le premier et le deuxième bas-côté sont séparés par l’alternance des piliers forts et faibles. 

La construction de l’édifice est marqué par quatre grandes campagnes de travaux. Ainsi le choeur et son double déambulatoire sont édifiés de 1163 à 1182. Les travaux continuent jusqu’aux 1190 avec la réalisation des trois dernières travées de la nef, des bas-côtés et des tribunes. Le troisième maître d’oeuvre se déroule de 1190 à 1225 et consiste dans l’édification de la façade et les deux premières travées de la nef ainsi que le record de ces derniers à la façade. L’élévation est alors jusqu’à la galerie des rois. De 1225 à 1250 les architectes construisent la galerie haute et les deux tours, agrandissent les fenêtres hautes et aménagent des chapelles latérales entre les coulés des arcs-boutants. 

Les travaux d’agrandissement 

Vers la fin du XIII ème siècle et début du XIV ème siècle, Notre-Dame fait l’objet des nouvelles modifications. Ainsi les architectes de l’époque décident d’élargir les bras des transepts avec le croisillon Nord et le croisillon Sud. Les chapelles et les arcs-boutants du choeur et du chevet sont également rajoutés à cette période. Le jubé et la clôture de pierre qui entoure le chœur et le sanctuaire datent aussi de cette période.

Mais au XVII ème siècle, Robert de Cotte refait le sanctuaire et le choeur pour accomplir le voeu de Louis XIII. La Rose Sud est également restaurée et les frères Le Vieil remplacent les vitraux de XII ème et XIII ème siècle par des vitres blanches. 

Par contre, l’architecte Soufflot propose une nouvelle sacristie et le réaménagement du portail Central. 

Ensuite la Révolution française arrive et Notre-Dame est très endommagée. 

La Révolution 

Le 5 mai 1789 la Révolution française éclate pour mettre fin à l’ancien Régime. Durant dix ans six mois et quatre jours, la France subit des grands changements sociaux et politiques. Enfin, la monarchie absolue est remplacée par la république. Pendant ce temps des nombreux édifices religieux sont endommagés et Notre-Dame on fait partie. Ainsi la flèche datant du XIII même siècle est abattu. Les 28 statues des rois de Juda et d’Israël de la galerie des rois, sont détruites car prises par erreur pour les rois de France. Les grandes statues des portails sont aussi détruites à l’exception de la Vierge du trumeau. La religion catholique est mise en cause et Notre-Dame de Paris est transformés en Temple de la raison. Mais le Concordat signé entre Napoléon et le Pape en 1801 redonne aux clergés le droit d’utiliser les églises pour officier le culte.

La prise de conscience du patrimoine 

Trente ans plus tard, Victor Hugo parle au monde entier de la cathédrale à travers son roman intitulé Notre-Dame de Paris . Sa plume sensibilise l’opinion et déclenche la prise de conscience: la résurrection de la dame de pierre est fondamentale et urgente. Ainsi le roi Louis-Philippe décrète la restauration de la cathédrale et la construction d’une sacristie. Ensuite un concours est organisé afin de désigner un projet de restauration. C’est donc Jean-Baptiste-Antoine Lassus et Eugene Violet le Duc chargés de sauver l’édifice. 

Notre-Dame ressuscité par Violet le Duc

Notre-DameLes deux architectes démarrent les travaux mais le décès de Lassus en 1857 fait de Violet le Duc le seul maître d’oeuvre de la construction. Il va falloir donc reconstruire la flèche et les sculptures, faire une nouvelle sacristie, remettre en place une nouvelle vitrerie, rétablir le portail central, remplacer les peintures murales dans les chapelles latérales et remettre en état le grand orgue.

Le chantier est considérable et le jeune architecte décide d’aménager son bureau dans la tour sud. Le budget est colossal et les chambres débloquent en deux temps une somme équivalente à 14 millions d’euros. 

Le 31 mai 1864, Notre-Dame est dédicacée par Mgr Darboy archevêque de Paris. Depuis la cathédrale a bravé le temps grâce à des travaux d’entretien. La Dame de pierre est un des monuments les plus visités de Paris jusqu’au 15 avril 2019. 

Notre-Dame victime d’un incendie en 2019

En pleins travaux de rénovation, un incendie est déclenché dans les combles de la tour de Notre-Dame vers 18h45, la cathédrale est rapidement évacuée et des mesures de sécurité sont mise en place pour sauver les reliques sacrées et les oeuvres d’art. Mais une heure plus tard la flèche de Violet le Duc s’effondre sur les yeux du monde entier. Un seul pompier a été blessé lors de l’incendie cependant les dégâts matériels sont importants notamment deux tiers de la toiture qui daté de XIII même siècle a disparu sous les flammes. 

Dès le lendemain le don pour la reconstruction de Notre-Dame atteignait 800 millions d’euros. 

Ce qui me fait penser: Notre-Dame de Paris tu renaîtras des cendres parce que c’est toi!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partagez cette article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    392
    Partages
  • 392
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 commentaire sur “Hommage à Notre-Dame de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.